La déclaration des résultats de la question référendum ‘Redmen’

La déclaration des résultats de la question référendum ‘Redmen’

Aujourd’hui, les étudiants ont voté comme majorité de changer le nom ‘Redmen’. Aujourd’hui, les membres de l’AÉUM ont soutenu les étudiants indigènes qui voulaient obtenir le soutien de McGill concernant leur inquiétude, leur inconfort et l’isolement sur campus. Aujourd’hui, nous étant le corps étudiant soutient les valeurs de le respect et l’inclusitivité sur campus.

Nous sommes foux de joie de vous annoncer les résultats du référendum. Les résultats indiquent une majorité de 80 % avec un intérêt de changer le nom.

Cet élection démontre que notre corps étudiant accorde de l’importance à l’expérience de nos étudiants indigènes et s’applique à créer un environnnement académique sain et respectueux. En votant ‘Oui’ au changement du nom ‘Redmen’, nous étant le corps étudiant, a démontré du leadership en commençant à aborder notre obligation collective de la réconciliation. De plus, ce vote démontre notre engagement comme communauté étudiante aux valeurs dont manque notre administration.

Les voix des indigènes ont exprimé clairement le désir de changer le nom Redmen ce qui doit motiver McGill à prendre action. Mais ceci n’était pas le cas. En nous mettons en unison avec eux, nous espérons que l’université va finalement prendre action en écoutant aux besoins des étudiants indigènes. McGill doit prendre des étapes concrets afin d’écouter aux étudiants indigènes.

Commençant dès demain, nous les membres de l’AÉUM vont continuer à prendre les étapes nécessaires jusqu’à ce que McGill reconnaît les dommages que le nom Redmen a causé et aborde à cet enjeu en changeant le nom. Ce vote n’est pas la fin de notre mouvement. Ce vote est l’inspiration du début denotre mouvement.

 

L’AÉUM engage ce mandat immédiatement en mettant la pression sur l’administration et vous encourages de soutenir les étudiants indigènes. Continuez en solidarité avec notre mouvement en signant la lettre ouverte la pétition et en respectant l’action que prennent les étudiants indigènes si McGill continue en silence et enles soutenant jusqu’à ce que ce comportement oppressant et raciste arrête.

 
Aujourd’hui, les étudiants s’engagent à changer l’histoire de McGill.
 
Signé par,
Tomas Jirousek, Kainai, le commissaire des Affaires indigènes de l’AÉUM, un athlète universitaire indigène
Sophia Esterle, la vice-présidente (la Vie étudiante)
Jacob Shapiro, le vice-président (les Affaires universitaires)
Matthew McLaughlin, le vice-président (les Affaires internes)
Jun Wang, (les Finances)
Tre Mansdoerfer, président

Dernières nouvelles

Déclaration de l’AÉUM concernant les projets de loi 9 et 21
2018-2019 Procédures et dates importantes de fin d’année