Déclaration de l’AÉUM concernant le projet de loi 2

Déclaration de l’AÉUM concernant le projet de loi 2

Le 14 novembre le Conseil législatif de l’AÉUM a adopté une motion affirmant l’opposition de l’AÉUM au projet de loi 2, Loi resserrant l’encadrement du cannabis, qui a été adopté par la majorité de la Coalition Avenir Québec (CAQ) à l’Assemblée nationale du Québec.

Le projet de loi 2 haussera l’âge légal de la consommation de cannabis de 18 à 21 ans à compter du 1er janvier 2020. Il interdira également l’achat et la possession de cannabis dans les zones accessibles aux mineurs, telles que les établissements d’enseignement et les garderies. Ce projet de loi ignore totalement les effets négatifs potentiels soulignés par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). De tels effets incluent la circulation de cannabis de sources illégales sans contrôle de qualité adéquat ainsi que la criminalisation des jeunes adultes, des conséquences qui ont ciblé et continueraient de cibler les communautés marginalisées et les personnes de couleur.

Dans le contexte universitaire de McGill, ce projet de loi interdit la possession de cannabis sur les terrains ou dans les installations des garderies, tels que la garderie et la pouponnière de l’AÉUM, et interdit aussi la consommation de cannabis sur les terrains de l’Université McGill ou lors de l’utilisation d’un véhicule ou d’un équipement appartenant à l’Université ou loué par celle-ci. Pour les étudiant.e.s sur le campus, certaines exceptions peuvent être accordées pour l’utilisation du cannabis à des fins médicales et de recherche. Les approbations de ces exceptions sont gérées par l’administration de McGill via le Bureau du doyen à la vie étudiante.

L’AÉUM est fermement opposée au projet de loi 2 et exhorte les législateurs à prendre en considération la santé publique de leurs électeurs et électrices ainsi que les implications de cette politique pour les groupes marginalisés, qui sont souvent légalement et publiquement tenus à des standards différents en matière de vente et de consommation de cannabis. L’AÉUM souhaite également réitérer son soutien aux approches de réduction des méfaits dans l’application des lois.

Signed,

Sanchi Bhalla / Vice-présidente (Affaires internes) | internal@ssmu.ca
Madeline Wilson / Vice-présidente (Affaires universitaires) | ua@ssmu.ca
Adam Gwiazda-Amsel / Vice-président (Affaires externes) | external@ssmu.ca\
Billy Kawasaki / (Vie étudiante) | studentlife@ssmu.ca
Bryan Buraga / Président | president@ssmu.ca
Sam Haward / Vice-président (Finances) | finance@ssmu.ca

Dernières nouvelles

Mobilisation contre le projet de loi 21
Déclaration de l’AÉUM concernant le projet de loi 2